Généralités

L'Australie est un vaste territoire de 6,1 millions d'habitants faisant partie du Commonwealth. Le 01 avril 1947, le Royaume-Uni et l'Australie signe le Long Range Weapons Establishment permettant la création d'un centre d'essai pour les missiles à Woomera, situé à 500 km au Nord d'Adélaïde. Le nom de Woomera fait référence à une arme primitive des aborigènes servant à chasser le kangourou. Woomera devient zone interdite et recouvre une superficie de 130 000 km².

Le 22 mars 1949, un premier missile y est lancé. Woomera s'européanise avec l'arrivée de la fusée Europa dès 1964. Le 5 juin de la même année, le missile anglais Blue-Streak qui deviendra par la suite le premier étage du lanceur européen est testé avec succès. D'autres vols suivront jusqu'au 30 novembre 1968, le jour où l'Europe tente pour la première fois une satellisation avec une fusée Europa I au grand complet. Ce lancement se solde par un échec ainsi que les 2 autres depuis le même site. Woomera s'ouvre à la coopération entre l'Australie et les Etats-Unis qui lui fournissent des Redstone dans le cadre du programme WRESAT qui conduira à une mise sur orbite le 29 novembre 1967. La Grande-Bretagne n'est pas en reste. Elle aussi développe son propre lanceur spatial, le Black-Arrow, dérivé de ses missiles. Après une tentative infructueuse le 2 septembre 1970, Black-Arrow place sur orbite Prospero le 28 octobre 1971. D'autres missiles seront tirés jusqu'à la fermeture des complexes de lancement. En janvier 1982, le village de Woomera n'est plus une zone restreinte.

Les installations de lancements

LA-5B (30,972° S - 136,475° E): Black Arrow – Désaffecté
LA-6A (31,074° S - 136,439° E): Europa – Désaffecté
LA-6B (31,079° S - 136,445° E): Europa (jamais utilisé) – Désaffecté
LA-8 (31,034° S - 136,463° E): Redstone/Sparta – Désaffecté

En gras sont les lanceurs qui partent encore des pas de tir concernés

Sources