Rockot

Historique

Rockot est un lanceur léger capable de placer en orbite basse une charge utile de 1,8 tonne. Il est conçu à partir d’un missile balistique intercontinental UR-100N développé dans les années 60.

Suite au traité signé START (Strategic Armaments Reduction Talks) signé en 1991, la Russie décide de convertir certains de ses missiles stratégiques en lanceurs spatiaux à des fins commerciales et civiles. Pour atteindre la vitesse de satellisation, GKNPZ Khrounitchev équipe l’UR-100 d’un étage Briz KM, qui devient la fusée Rockot KM. Elle est proposée sur le marché dès l’année 2000 par la société Eurockot.

Eurockot est fondée en 1995 par l’association du russe GKNPZ Khrounitchev (49 % et fournisseur de la fusée) et de l’européen Airbus Safran Launchers (51 %).

Aujourd’hui, Rockot est l’un des missiles reconvertis ayant la carrière la plus productive. En complément de sa fusée Vega, l’agence spatiale européenne mise sur Rockot pour la mise sur orbite de ses satellites scientifiques.

Fiches techniques

Rockot K

Rockot KM

Strela

Historique

Strela est en quelque sorte, la version Rockot lancée depuis un silo. Elle est conçue à partir d’un missile UR-100N développé par GKNPZ Khrunitchev. L’étage Briz KM de Rocket est supprimé et remplacé par la plateforme manœuvrable APB qui remplit différentes fonctions de guidage, contrôle d'attitude et télémesures. A l’origine, l’APB a été développé par OAO Machinostroïenia pour placer les différentes têtes nucléaires sur leur trajectoire. En 18 jours, une fusée Strela peut être prête pour placer un satellite sur orbite. Il faut compter 10 jours de préparation du lanceur et 8 pour l'assemblage du compartiment charge utile, du remplissage des réservoirs, des contrôles électriques et les opérations finales pré-lancement.

Alors que Rockot a réussi à se trouver un créneau dans l’exploitation commerciale, Strela peine à se frayer un chemin. Depuis sa mise en service en 2003, trois lancements seulement ont été effectués dont deux depuis 2013.

Fiches techniques

Strela

Les sources