United Launch Alliance

A la demande du Department of Defense, Boeing Company et Lockheed Martin Corporation s’associe pour former la United Launch Alliance. Le but de cette approche est de rationaliser les dépenses concernant les activités nationales de lancement.

En mai 2005, la Federal Trade Commission, autorité de la concurrence aux Etats-Unis donne son feu vert pour la mise en place de la joint venture tout en exigent que les deux parties coopèrent également pour la construction des charges utiles gouvernementales et protéger les informations sensibles fournies par les deux constructeurs.

Dans un souci de redondance, le gouvernement est contraint de soutenir les deux chaînes de production. Selon les estimations faites, le rapprochement pourrait faire économiser au gouvernement entre 100 et 150 millions de dollars chaque année dans les activités de lancements.

Avec ULA, il ne s'agit pas de créer une nouvelle entité chargée de commercialiser les lanceurs Atlas V et Delta IV mais d'honorer le marché intérieur que ce soit pour des applications civiles (NOAA, Nasa entre autre) ou militaires (US Air Force, NRO, ...). Indépendamment d'ULA, chacun pourra ouvrir ses services de lancement au marché international.

Sources