Start

Historique

Start est le premier missile stratégique que les Russes reconvertissent en lanceur spatial. Il est basé sur le RT-2PM Topol développé par le Moscow Institute of Thermal Technology. Il est spécialisé dans la mise sur orbite basse de charges utiles légères.

Start tire son nom du Traité de réduction des armes stratégiques (START I) signé en 1991 par les États-Unis et l'Union soviétique et qui vise à réduire les arsenaux nucléaires.

La fusée Start est lancée depuis un site mobile. Elle est transportée par un « transporter erector launcher » (TEL), véhicule à quatorze roues vers la zone de lancement. En position, le TEL déploie quatre vérins stabilisateurs sur le sol. A 90 secondes du lancement, le cône de protection de la fusée est enlevé. Le bras supportant le silo est porté en position verticale. Des gaz comprimés s’engouffre dans le tube contenant la fusée qui la propulse hors de celui-ci. A trente mètres de haut, les moteurs du premier étage s’allument et c’est le décollage à proprement parlé.

Dans un premier temps, les lancements sont effectués depuis le cosmodrome de Plesetsk avant de passer à celui de Svobodny. Aujourd’hui, l’exploitation des différentes versions de la fusée Start est assurée par ZAO Puskovie Services bien que plus aucun lancement n’ait été effectué depuis 2006.

Fiches techniques

Start

Start 1

Start 1.2

Les sources