11A59

Historique

Le programme militaire russe n’est pas des plus connus et encore moins le système ASAT (AntiSATellite System). Pour beaucoup, cela relève plus de la science-fiction que de la réalité. Pourtant, dans les années 60, l’Union-Soviétique avait conçu un programme d’arme anti satellites composés de deux volets : un actif, connu sous le nom d'IS (Istrebitel (killer) of Satellites) et un autre passif. Les deux premiers tests du système actifs ont été conduits en novembre 1963 et avril 1964 sous le nom de code Polyot. Les lancements ont été effectués par des fusées R-7 modifiées sous la versions 11A59.

Fiches techniques

11A59

11A510

Historique

Toujours à l'aide d'un missile R7, les Soviétiques ont démarré leur programme US-A (Upravlenniye Sputnik Aktivny) de surveillance des océans à l'aide de radar embarqué sur des satellites Kosmos. En occident, ces satellites sont connus sous le nom de RORSAT (Radar-equipped Ocean Reconnaissance SATellite). Ces satellites circulaient en général à très basse altitude (150 km à 200 km), et avaient des durées de vie de quelques jours à quelques semaines. Afin de limiter les frottements atmosphériques, ils n'utilisaient pas de panneaux solaires mais un générateur radio-isotopique avec un convertisseur thermo-ionique à vapeur de césium (le réacteur Topaz), autrement dit un générateur nucléaire.

Fiches techniques

11A510

Les sources