Orbital ATK

Lorsqu’Orbital Sciences Corporation est créée en 1982, elle avait comme objectif de rendre la technologie spatiale plus accessible techniquement et moins onéreuse. En quelques années, elle est devenue l’un des leaders dans la conception de petits systèmes spatiaux, que ce soit dans le domaine des lanceurs que dans celui des satellites ou encore des technologies de pointe. En 2015, elle fait l’acquisition d’Alliant Techsystems pour former Orbital ATK.

Lanceurs

Orbital ATK est à l’origine des lanceurs légers comme la fusée aéroportée Pegasus, la famille des lanceurs Taurus (rebaptisés depuis Minotaur C) et Minotaur. Dans le cadre du programme COTS de la Nasa, Orbital ATK a développé les lanceurs Antares à ergols liquides et propulsés par des moteurs de fabrication russe.

Satellites

En complément aux lanceurs, Orbital ATK s’est lancé dans la construction de satellites de petite et moyenne taille dont la masse va jusque 3 400 kg. Pour se faire, elle a développé plusieurs plateformes adaptées pour chaque type de satellites. Les plus utilisées sont LEOStar et MICROStar pour les petits satellites, GEOStar pour les satellites de plus grande taille.

Technologie

Orbital s'est vue confier d'autres missions comme la mise au point de la tour de sauvetage des vaisseaux habités Orion de la Nasa, la desserte de la station spatiale via le ravitailleur automatisé Cygnus dans le cadre du programme COTS (Commercial Orbital Transportation Services).

Sources