Lambda-4S

Historique

L’aventure spatiale japonaise débute en 1955 à l’Université de Tokyo au département Sciences. Sous la direction du professeur Hideo Itogowa, des étudiants de l’Institut de Sciences Astronautique et Spatiale (ISAS) fabriquent leurs premières fusées à poudre. Elles ne mesurent qu’une vingtaine de centimètres mais elles permettent d’acquérir l’expérience pour développer le premier programme spatial japonais.

Au milieu des années 60, l’ISAS conçoit ses premières fusées-sondes à plusieurs étages. L’une d’entre elles est modifiée pour devenir le premier lanceur spatial japonais. Le 26 septembre 1966, Lambda-4S effectue son premier lancement mais il se solde par un échec. Trois autres connaîtront le même sort avant que la fusée parvienne à placer sur orbite le satellite Ohsumi. En ce 11 février 1970, le Japon accédait au rang de cinquième puissance spatiale après l’Union-Soviétique, les Etats-Unis, la France et l’Angleterre.

Fiches techniques

Lambda-4S

Les sources