International Space Company Kosmotras

Dans les années 80, l’Union Soviétique et les Etats-Unis signent le Traité de réduction des armes stratégiques START 2. Parmi les missiles visés par cet accord, on retrouve le SS-18, l’un des plus puissants missiles intercontinentaux.

En mai 1997, l'agence spatiale russe Roskosmos et l'agence spatiale ukrainienne NSAU mettent en place International Space Company Kosmotras chargée de reconvertir les missiles SS-18 en lanceur spatial et les mettre à disposition pour la mise sur orbite de petits satellites. La création de la compagnie fait suite à une décision prise par les présidents russe et ukrainien qui souhaitent voir le projet devenir prioritaire sur le long terme. Le gouvernement russe et le Cabinet de ministres de l'Ukraine ont publié les décrets qui vont dans ce sens et qui définissent la portée du travail relatif à la fusée Dnepr.

Le Dnepr est lancé depuis un silo et peut l'être depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan ou celui de Dombarovski, situé près de Iasny en Russie.

La Russie s’est interrogée sur la pertinence économique de poursuivre du projet. L’arrivée du lanceur Vega, qui se positionne sur le même marché que la fusée russo-ukrainienne, pourrait s’accaparer la majorité des satellites européens, laissant pour compte Dnepr jusqu’alors privilégiée. La crise ukrainienne a précipité la fin de la collaboration entre les deux pays. Dans le courant de l’été 2016, la fusée Dnepr est renommée en Baïkal et se lance désormais sans l'Ukraine, exclue du projet par la Russie qui souhaite néanmoins poursuivre l’exploitation des missiles reconvertis SS-18.

Sources