Kosmos dérivé du R12

Historique

R12 est un missile nucléaire à moyenne portée ou IRBM (Intermediate Range Ballistic Missile) capable de transporter une bombe thermonucléaire de 2 300 mega tonnes. Il a beaucoup fait parler de lui en octobre 1962 lors de la crise des missiles à Cuba. Le 16 octobre 1962, les Etats-Unis découvrent avec stupeur que l'Union-Soviétique est en train d'installer des missiles R12 sur l'île de Cuba, menaçant la stabilité du monde. Cette menace au seuil des Etats-Unis est inadmissible pour l'administration Kennedy qui ordonne un blocus qui va durer jusqu'au 28 octobre. Dans un bras de fer très tendu, Nikita Khrouchtchev finit par céder et à démanteler les missiles. L'affrontement nucléaire est évité. Plus pacifiquement, R12, doté d'un étage supplémentaire, est lanceur capable de lancer toute une série de petits satellites, notamment de la série Kosmos d'où il tirera son nom. Son dernier vol remonte à avril 1973.

Fiches techniques

Kosmos 63S1

Kosmos 11K63

Kosmos dérivé du R14

Historique

R14 est un missile plus puissant que le R12 mais toujours dans la catégorie des IRBM. Equipé d’un étage supplémentaire, il devient Kosmos 3 et ses dérivés, lanceur idéalement adapté pour les petits satellites, notamment dans le cadre du programme international InterKosmos. En 1982, elle a permis de tester en conditions réelles un retour sur Terre de maquettes à échelle réduite de prototypes de navette. Après la chute de l’Union Soviétique, le constructeur PO Poliot s’associe avec Rossoboronexport et l’allemand OHB-System pour créer Cosmos International avec pour objectif de commercialiser la fusée. Un gros contrat est signé avec OHB-System pour le lancement de cinq satellites militaires allemands SAR-Lupe entre 2006 et 2008. La carrière commerciale de la fusée aura été de courte durée. En décembre 2007, suite aux fortes pressions exercées par la région de Omsk sur les autorités spatiales, la Russie annonce la fin de l’exploitation de Kosmos pour 2010. L’utilisation d’ergols nocifs pour l’environnement aura eu raison de la fusée russe. En décembre 2010, Kosmos 3M décollait pour la 445ème fois.

Fiches techniques

Kosmos 63S3

Kosmos 11K65

Kosmos 11K65-M

Kosmos 11K65-M/RB

Les sources