Généralités

Alaska Aerospace Development Corporation est fondée en 1991 dans le but de créer une nouvelle industrie de haute technologie pour l'Alaska. Son objectif est de fournir un support pour les opérateurs désireux de procéder à des lancements depuis la région. Après deux ans de prospection à travers l’état d’Alaska, son choix s’arrête sur le Cap Narrow situé sur l’île de Kodiak. En 1995, le projet est adopté et 60 millions $ (fonds fédéraux et fonds de l'État d'Alaska).sont débloqués pour sa concrétisation. Le chantier de construction des différentes installations commence aussitôt et abouti à la mise en service du premier pas de tir en 1998.

Le Pacific Spaceport Complex-Alaska est conçu pour accueillir les fusées à propulsion solide. Il dispose de deux pas de tir, dont un qui peut être utilisé pour la mise sur orbite de satellites. Le LP-1 est constitué d’une tour de service (Launch Service Structure) fermante qui sert de bâtiment d’assemblage et de tour de lancement. Elle est constituée de plateformes de travail ajustables. Une grue est utilisée pour l’assemblage de la fusée sur son support de lancement. Avant le décollage, une partie de la LSS est rétractée par rotation sur rail afin de laisser le champ libre au lanceur. Le pas de tir est prévu pour accueillir la fusée Taurus XL et Minotaur ainsi que les missiles Minuteman. Le LP-2 est localisé non loin du LP-1 et est destiné aux fusées suborbitales.

L'Alaska Aerospace Development Corporation a conclu en septembre 2008 un contrat de 50 millions de dollars avec la Missile Defense Agency pour procéder à des lancements et fournir un support logistique. La base de lancement est plus utilisée dans le cadre d’opérations militaires que civiles.

Les installations de lancements

LP-1 (57,435° N - 152,339° O): Athena, Minotaur

En gras sont les lanceurs qui partent encore des pas de tir concernés

Sources