Généralités

L'histoire d'Uchinoura Space Center commence en 1962 lorsque l'Université de Tokyo décide d'implanter des installations pour ses activités spatiales près de la localité d'Uchinoura dans la préfecture de Kagoshima. Au milieu des années 60, les étudiants de l'Institut de Sciences Astronautique et Spatiale (ISAS), du département sciences, y lancent leurs premières fusées à poudre. Le 11 février 1970, Uchinoura rejoint les bases spatiales ayant permis la mise sur orbite d'un satellite. Ce jour là, le Japon devient la quatrième puissance spatiale. Au fil des années, les lanceurs vont se perfectionner et lancer des missions de plus en plus ambitieuses comme l'envoi de sondes pour observer la comète de Halley, pour étudier la Lune, des télescopes solaires et astronomiques. Après les échecs répétés de l'ISAS et la Nasda (NAtional Space Development Agency), les 2 agences fusionnent avec la NAL (National Aerospace Laboratoy) pour donner naissance à la JAXA (Japan Aerospace eXploration Agency). Les activités de l'Uchinoura Space Center sont liées au lanceur à poudre Epsilon et aux fusées-sondes porteuses d'expériences scientifiques.

Les installations de lancements

M-V Pad (31,251° N - 131,082° E): M-V, Epsilon
Mu Pad (31,252° N - 131,079° E): Lambda, Mu

En gras sont les lanceurs qui partent encore des pas de tir concernés

Sources