Juno I

Historique

En juillet 1955, les Etats-Unis et l’Union Soviétique annoncent leur intention de lancer un satellite dans le cadre de l’Année Géophysique Internationale qui doit s’étaler de juillet 1957 et décembre 1958.

Au sein de l’Army Ballistic Missile Agency, une équipe menée par l’ingénieur allemand Wernher von Braun travaille sur le missile balistique à courte portée Redstone. Elle propose de l’adapter pour lancer le satellite dans l’espace. En parallèle, le Naval Research Laboratory planche sur Vanguard, un projet similaire. Désireux de conserver le caractère civil au programme, le Président Eisenhower entérine le 29 juillet 1955 le choix du comité scientifique chargé de sélectionner le vainqueur.

Malgré sa déception, von Braun poursuit les essais sur une fusée dérivée de Redstone, la Jupiter C (Jupiter Composite Re entry Test Vehicle). Elle est destinée à tester la rentrée atmosphérique des têtes nucléaires du missile balistique à portée intermédiaire Jupiter. Les lancements sont réalisés sous l’étroite surveillance du Department of Defense. Le dernier étage de la fusée est rempli de sable pour s’assurer qu’il n’y aura pas de mise sur orbite accidentelle.

Le 04 octobre 1957, Sputnik 1 devient le premier satellite artificiel de la Terre. Il est suivi un mois plus tard par Sputnik 2 à bord duquel se trouve la chienne Laïka. Au lendemain de cette seconde humiliation, le Department of Defense demande à von Braun de préparer sa fusée tout en maintenant la priorité au Naval Research Laboratory. L’explosion au décollage de Vanguard est une nouvelle gifle pour les Etats-Unis. Après ces déconvenues, tous les espoirs se portent sur la fusée de von Braun. Le 31 janvier 1958, elle parvient à lancer le satellite Explorer 1 dans l’espace, propulsant les Etats-Unis au rang de seconde puissance spatiale. Cinq autre suivront jusqu’en octobre 1958 avant de passer à Juno II.

Ironie du sort. Si le projet Orbiter soumis par von Braun avait été accepté en 1955, il est certain que les Etats-Unis auraient été les premiers à placer un satellite sur orbite. Les trois lancements de Jupiter C réalisés avant Sputnik avaient tous réussis.

Fiches techniques

Juno I

Juno II

Historique

Juno II est un dérivé du missile à portée intermédiaire PGM-19 Jupiter développé au début des années 50 à la demande de General Electric. L’Army Ballistic Missile Agency se voit confier le projet qui se concrétise par un premier vol d’essai en mars 1957. A compter de 1959, il est déployé en Italie puis en Turquie et ne sera retiré du service actif qu’en 1963 suite à un accord secret entre la Maison Blanche et le Kremlin. Bien que portant le même nom, le missile Jupiter n’a aucun lien de parenté avec Jupiter C.

L’équipe de Wernher von Braun transforme Jupiter en lanceur spatial en ajoutant les étages supérieurs de la fusée Jupiter C. Juno II est lancé à 11 reprises pour le compte de la Nasa entre 1958 et 1961 avec un taux de fiabilité proche de 50%. Il est retiré du service au profit de la fusée Thor et ses descendantes qui présentent des performances semblables.

Fiches techniques

Juno II

Les sources