Succès pour la 239ème Ariane

Publié par Philippe VOLVERT le 30-09-2017

Après une première tentative avortée début du mois, Ariane a rempli sa mission en plaçant sur orbite deux nouveaux satellites de télécommunications - Photo ESA/CNES/Arianespace – Photo Optique Video du CSG

Après une première tentative de lancement annulée in-extremis au début du mois, la 239ème Ariane a parfaitement rempli sa mission en plaçant sur orbite les deux satellites qu’elle transportait. La fusée européenne a décollé vendredi soir à 21 heures 56 TU du Centre Spatial Guyanais. Trente minutes après le décollage, elle avait atteint l'orbite de transfert géostationnaire visée où elle a libéré la précieuse cargaison qu’elle transportait.

Le succès de la nuit dernière intervient après le tir avorté du 05 septembre. Alors que le moteur Vulcain de l’étage principal d’Ariane 5 venait de s’allumer, le calculateur de bord a détecté une anomalie sur un équipement électrique d’un des deux étages d’accélération à poudre. Cette anomalie a conduit le calculateur de bord à interrompre la séquence automatique du décollage.

Pour son cinquième lancement de l’année, Ariane 5 a placé sur orbite les satellites Intelsat 37e (6 438 kg) pour l’opérateur Intelsat et B-Sat 4a (3 520 kg) dans le cadre d’un contrat clés en main de Space Systems Loral au profit de l’opérateur japonais B-SAT.

Intelsat 37e est le cinquième satellite à haut débit de la série Intelsat EpicNG. Il a été construit par Boeing sur la base de sa plate-forme 702MP. Il est équipé d’une charge utile constituée de répéteurs en bande C, Ku et Ka offrant une capacité de bande passante de 45 Gigabits par seconde. Depuis la position 342° Est, Intelsat 37e assurera la continuité des services de communications fixes et mobiles d’Intelsat 901, lancé en 2001 et qui arrive doucement en fin de vie. La zone de couverture du satellite s’étend des Amériques à l’Afrique en passant par l’Europe. Ce 59ème satellite Intelsat lancé par Arianespace aura une durée de vie supérieure à 15 ans.

B-Sat 4a a été construit par Space Systems Loral à partir de la plateforme SSL 1300. Il embarque 24 répéteurs en bande Ku dédiés à la télédiffusion numérique directe et aux communications innovantes en HD et ultra HD. Il sera positionné par 110° Est et couvrira tout l’archipel nippon. Sa durée de vie est de 15 ans minimum.