Faux départ pour Ariane

Publié par Philippe VOLVERT le 06-09-2017

Ariane 5 est restée clouée au sol la nuit dernière après avoir rencontré une anomalie juste avant le décollage - Photo Arianespace

Ariane a fait faux bond la nuit dernière à Kourou après un compte à rebours sans problème. C’est la troisième fois de son histoire que la fusée européenne est victime d’un tir avorté. Une anomalie a été détectée après l’allumage du moteur cryogénique Vulcain mais avant le décollage. Plus de peur que de mal pour les techniciens du Centre Spatial Guyanais qui ont enclenché la procédure d’urgence.

Ce faut départ reporte le vol VA239 de plusieurs jours, le temps de comprendre l’origine du problème. En attendant, Ariane va devoir retourner dans le bâtiment d’assemblage final pour les vérifications d’usage et pour être remise en configuration de vol. Arianespace devrait communiquer prochainement une nouvelle date pour le lancement.

Pour sa cinquième mission de l’année, Ariane doit placer sur orbite les satellites de télécommunications Intelsat 37e pour le compte de l’opérateur Intelsat et B-Sat 4a dans le cadre d’un contrat clés en main de Space Systems Loral au profit de l’opérateur japonais B-SAT.

En 239 missions, Ariane n’aura connu que trois tirs avortés, c'est-à-dire des lancements annulés après allumage des moteurs. La première fois c’était en décembre 1979 lors du vol inaugural de la fusée européenne. Les équipes travailleront d’arrache pied durant neuf jours avant de procéder à une nouvelle tentative qui sera couronnée de succès la veille de Noël 1979. Le second tir avorté remonte à mars 2011 lors du vol 201.