Echec pour la fusée indienne PSLV

Publié par Philippe VOLVERT le 31-08-2017

Après une suite de 39 tirs réussis d’affilée, la fusée indienne PSLV a échoué dans la mise sur orbite du satellite de géolocalisation IRNSS 1H - Photo ISRO

Après une suite de 39 tirs réussis d’affilée, la fusée indienne PSLV a échoué dans la mise sur orbite d’un satellite de géolocalisation. Cette déconvenue, la première depuis 1993, ne remet pas en cause la fiabilité du lanceur.

PSLV, la 18ème en configuration XL, a décollé à 13 heures 30 TU du centre spatial Satish Dhawan sans le moindre problème. Le vol propulsé s’est déroulé comme prévu mais la coiffe ne s’est pas séparée trois minutes et 23 secondes après le décollage. La fusée n’a pu compenser l’extra pondéral de 1 100 kg et s’est retrouvée sur une orbite de 167 x 6 555 km contre les 675 x 20 650 km visés.

Dans une conférence de presse organisée après la mission, le directeur de l’agence spatiale indienne a déclaré l’échec du lancement. Une enquête devra déterminer les causes de l’accident. En attendant, PSLV reste clouée au sol.

Jusqu’à aujourd’hui, PSLV n’avait connu qu’un seul échec depuis sa mise en service en septembre 1993. Lors du vol inaugural, un bug informatique avait précipité la fusée dans le golfe du Bengale. Si l’on excepte l’incident survenu en 1997 qui avait conduit le satellite IRS 1D sur une orbite plus basse que celle prévue, tous les lancements de la fusée indienne ont été couronnés de succès.

Pour sa 41ème mission, PSLV transportait le satellite de géolocalisation IRNSS 1H. Il devait remplacer IRNSS 1A qui souffre d’un problème sur ses horloges atomiques au rubidium. Trois de ses quatre horloges sont tombées en panne, rendant le satellite inutilisable. Les horloges atomiques mesurent le temps de déplacement d’un signal radio entre un point donné sur notre planète et les satellites. Par triangulation des signaux, il est possible de déterminer la position à quelques mètres près.

IRNSS 1H devait rejoindre son orbite finale dans les premières semaines après le lancement. Il devait être positionné par 55 degrés de longitude Est, perché à 35 800 km au-dessus de la Terre sur une inclinaison de 29 degrés. Depuis cette orbite, il aurait couvert le territoire indien pour une mission de 10 ans.