Le marathon de SpaceX

Publié par Philippe VOLVERT le 26-06-2017

La cadence s'accélère pour Falcon avec un nouveau lancement, 48 heures après la mise sur orbite d'un satellite de communications - Photo SpaceX

Deux jours après le lancement du satellite BulgariaSat 1 depuis le Kennedy Space Center, la fusée Falcon 9 était à nouveau dans le starting-block ce dimanche pour une nouvelle mission.

C’est sur la base de Vandenberg en Californie que le trente-huitième exemplaire du lanceur a pris son envol. Il était 20 heures 25 TU lorsque les 538 tonnes de Falcon 9 se sont arrachés du pas de tir SLC-4E. L’épais brouillard qui recouvrait l’aire de lancement n’aura gâché que les premières secondes du décollage avant que la fusée ne se détache derrière un beau ciel bleu.

Cinquante-sept minutes après le départ de Californie, Falcon 9 déployait les 10 satellites Iridium qu’elle transportait. Entretemps, le premier étage de la fusée se posait sans problème sur la barge « Just Read the Instructions ».

Les satellites ont rejoint une orbite circulaire culminant à 625 km d’altitude sur une inclinaison de 86,4°. Leur orbite sera prochainement rehaussée à 780 km et ils seront répartis sur plusieurs plans orbitaux de façon à couvrir l’entièreté du globe.

Le lancement de dimanche était le second des huit missions Falcon 9 prévue pour remplacer la précédente constellation des satellites de communications Iridium. Une fois achevée, la nouvelle génération comprendra 66 satellites actifs et des satellites de réserves.

Thales Alenia Space est le maître d'œuvre du projet et Orbital ATK assure l’intégration et les essais de chacun des engins. Chaque exemplaire pèse 860 kg et a une durée de vie de 10 à 15 ans. Ils sont équipés de répéteurs fonctionnant en bande L et en bande Ka pour fournir des services de communications.

Le prochain vol de Falcon devrait avoir lieu le 04 juillet prochain depuis Cap Canaveral. La fusée de SpaceX assurera la mise sur orbite du satellite de télécommunications Intelsat 35e.