Trois lancements… trois succès

Publié par Philippe VOLVERT le 24-06-2017

PSLV est la première des trois fusées à avoir pris son envol ce vendredi - Photo ISRO

La journée de vendredi aura été prolifique en matière de satellisation avec trois lancements qui auront permis la mise sur orbite de 33 charges utiles.

La valse cosmique a commencé très tôt dans la journée. Il était 03 heures 59 TU lorsque les 320 tonnes du lanceur PSLV se sont arrachés sur centre spatial de Sriharikota. Ce lancement marque la 40ème utilisation de la fusée indienne, dont la 17ème en configuration XL.

Le vol a été parfait et 17 minutes plus tard, la charge utile principale était séparée sur une orbite héliosynchrone. Cartosat 2E (712 kg) est le sixième satellite de télédétection de seconde génération qui sera exploité par l’agence spatiale indienne. Il est équipé d’une caméra Panchromatique et de caméras multispectrales haute résolution qui cartographieront la Terre avec une résolution allant de 0,65 m à 2 mètres. Il devrait rester opérationnel pendant au moins cinq ans.

Cartosat 2E n’était pas seul à embarquer à bord de PSLV. La charge utile secondaire était constituée de 30 satellites de petite taille provenant de plusieurs pays. La masse totale représentait tout de même 243 kg, dont 50 kg rien que pour le satellite japonais CE-SAT 1. Il aura fallu environ huit minutes pour les séparer de la fusée en toute sécurité.

La valse cosmique a repris pour le bouquet final avec le lancement des fusées Soyuz 2.1v et Falcon 9 V1.2 à quelques minutes d’intervalle.

Soyuz 2.1v a décollé à 18:04:33 TU du pas de tir 43/4 au cosmodrome de Plesetsk. C’est son troisième vol depuis sa mise en service en décembre 2013. Le vol a été nominal et le satellite Kosmos 2519 a été injecté sur l’orbite visée. Aucune information n’a été divulguée sur la nature exacte de la charge utile, bien que des rumeurs répandues sur la base de diverses indications aient identifié le satellite sous le nom de code 14F150. Un document officiel provenant de son constructeur le désignerait sous l’appellation Nivelir-ZU 1. Il s’agirait probablement du premier exemplaire d’une série de satellites géodésiques qui seront exploités par le Ministère de la Défense Russe.

Cinq minutes et vingt-sept secondes après la fusée russe, Falcon 9 s’arrachait du pas de tir 39A au Kennedy Space Center. A bord se trouvait le satellite BulgariaSat 1. Il a rejoint une orbite de transfert géostationnaire 35 minutes après son départ de Floride.

BulgariaSat 1 est le premier satellite de télécommunications bulgare. Il a été construit à partir d’une plate-forme SSL-1300 de Space System/Loral. Il est équipé de 33 répéteurs en bande Ku lui conférant une masse au décollage de 3 669 kg. Il sera positionné par 2° Est d’où il pourra assurer des services de télévision directe ou en haute définition pour l’Europe, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient pendant au moins 15 ans.

Le lancement de Falcon 9 marque la seconde utilisation de l’étage B1029. Cet étage avait volé une première fois en janvier dernier lors d’une mission pour Iridium. Il avait pu être récupéré et ramené à Cap Canaveral pour une remise en état pour un second vol. Une troisième utilisation est possible puisqu’il a pu atterrir en bon état sur la barge "Of Course I Still Love You", stationnée à 70 km au large de la Floride.