Ariane 237, la mission des records

Publié par Philippe VOLVERT le 02-06-2017

Ariane 237, mission accomplie avec deux nouveaux records à la clef - Photo ESA/CNES/Arianespace/Optique Vidéo du CSG/P. Piron

Ariane a une nouvelle fois rempli sa mission en plaçant sur orbite les deux satellites de communications qui lui avait été confiés. La fusée européenne a décollé du Centre Spatial Guyanais à 23 heures 45 TU après une chronologie sans fausse note. C’était la 237ème mission d’Ariane et la 62ème dans la configuration Ariane 5ECA.

A la vingt-neuvième minute, elle se séparait de son premier passager, le satellite Viasat 2. Construit par Boeing Satellites Systems pour le compte de l’opérateur ViaSat Inc, il utilise une plate-forme 702HP équipée de répéteurs en bandes Ka d’une capacité de 300 Gbit/s. Sa masse au décollage était de 6 418 kg. Il sera positionné sur l’orbite géostationnaire, calé par 70° Est. Pendant 14 ans, il arrosera l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale, les Caraïbes et une partie de l’Amérique du Sud Nord de l’Océan Atlantique en services internet haut débit.

Douze minutes plus tard, c’était au tour du second passager d’être séparé de la fusée. Eutelsat 172B est le premier satellite tout électrique produit par Airbus Defense and Space. A cette occasion, il utilise la nouvelle plate-forme Eurostar E3000e équipée d’une propulsion électrique qui servira à la mise à poste du satellite et à son maintien sur la position 172° Est. Sa charge utile est constituée de 36 répéteurs en bande Ku, 14 en bande C, 11 faisceaux HTS en bande Ku qui seront utilisés pour des services de connectivité en vol et en mer, d’interconnexion de réseaux mobiles, de réseaux d’entreprise, de vidéos et services aux gouvernements. Il devrait rester opérationnel au-dessus de la région Asie-Pacifique pour une quinzaine d’années au minimum.

Le vol 237 a été celui de deux nouveaux records : celui de la suite ininterrompue sans échec et de la masse la plus importante envoyée sur l’orbite de transfert géostationnaire. Depuis le vol 156 en décembre 2002, ce ne sont pas moins de 79 lancements qui ont été réussis.

A eux seuls, Eutelsat 172B et Viasat 2 cumulaient une masse de 9 969 kg auxquels il faut ajouter celle des adaptateurs sur lesquels sont fixés les satellites sur le lanceur. Pour cette mission, ce ne sont pas moins de 10 865 kg qu’Ariane 5 devait soulever, soit 130 kg de plus que la performance maximale atteinte lors du vol 232 en août 2016.