Ariane reprend la route de l’espace

Publié par Philippe VOLVERT le 05-05-2017

Après un repos forcé en raison d'un mouvement social en Guyane, Ariane a réussi la mise sur orbite de deux nouveaux satellite - Photo Arianespace/ESA/CNES/Service optique du CSG

Après avoir été clouée au sol pendant plusieurs semaines en raison d’un mouvement social généralisé en Guyane, Ariane 5 a repris le chemin de l’espace avec la mise sur orbite réussie de deux nouveaux satellites de télécommunications.

La fusée européenne a décollé à 21 heures 50 TU du Centre Spatial Guyanais pour sa 236ème mission. Un problème de dernière minute sur l’Ensemble de lancement a été à l’origine d’un retard d’une heure 20 sur la chronologie. Après un vol nominal de 28 minutes, elle a injecté ses deux passagers sur l’orbite visée.

SGDC 1 (Satélite Geoestacionário de Defesa e Comunicações Estratégicas) est le premier satellite de l’opérateur brésilien Telebras S.A. confié à Arianespace dans le cadre d’un contrat clé en mains avec VISIONA Tecnologia Espacial S.A. Il a été construit par Thales Alenia Space à partir d’une plate-forme Spacebus 4000C4 équipée de 50 répéteurs en bande Ka et 7 en bande X lui conférant une masse au décollage de 5 735 kg. Il sera positionné par 75° Ouest d’où il pourra couvrir le Brésil pour les communications civiles et militaires et offrir un accès internet. Il devrait rester opérationnel pendant plus de 18 ans.

Koreasat 7 est le troisième satellite confié à Arianespace par l’opérateur KTSat, filiale de KT Corp. Tout comme SGDC, il est sorti des ateliers de Thales Alenia Space. Il est constitué d’une plate-forme Spacebus 4000B2 équipée de 30 répéteurs en bande Ku et des répéteurs en bande Ka. Au décollage, il pesait près de 3 700 kg. Il sera positionné par 116° Est pour couvrir la Corée, les Philippines, l’Indonésie, l’Inde et la péninsule indochinoise en service de télécommunications et de diffusion pendant au moins 15 ans.

L’activité au Centre Spatial Guyanais devrait s’intensifier dans les prochaines semaines avec deux autres lancements prévus et qui ont également été impactés par les grèves en Guyane. Le 18 mai, une fusée Soyuz sera chargée de lancer le satellite de télécommunications SES-15 et le premier juin, le vol VA237 d’Ariane transportera les satellites Viasat 2 et Eutelsat 172B.