Test d’un moteur du Space Launch System

Publié par Philippe VOLVERT le 24-03-2017

La Nasa a procédé à un test moteur en vue du vol inaugural de la fusée Space Launch System prévu fin 2018 - Photo Nasa

La Nasa a procédé jeudi à la mise à feu d’un moteur RS-25, hérité de la navette spatiale, pour valider le nouvel ordinateur qui le contrôle en vue du vol inaugural du Space Launch System prévu fin 2018.

Le test s’est déroulé sur le banc d’essai A-1 au Stennis Space Center dans le Mississipi. Le moteur numéroté 0528 a fonctionné pendant les 500 secondes prévues développant une poussée de 1 859 kN. C’est le 12ème essai que la Nasa effectue depuis janvier 2015 dans le cadre du développement de la fusée lourde SLS.

L’ordinateur va être démonté et installé sur l’un des moteurs qui sera utilisé lors du premier vol de la fusée. Quant au moteur qui a été testé, il n’est pas prévu pour être utilisé lors d’un lancement.

Le corps central du Space Launch System sera équipé de quatre moteurs RS-25 qui consommeront pendant un peu plus de huit minutes un mélange d’hydrogène et d’oxygène liquide. Néanmoins, l’essentiel de la poussée pendant les deux premières minutes de vol viendra des propulseurs latéraux. Au décollage, ce seront près de 40 000 kN qui soulèveront les 2 700 tonnes de la fusée.