Copernicus se dote d'un nouveau satellite

Publié par Philippe VOLVERT le 07-03-2017

La fusée Vega a placé sur orbite un nouveau satellite pour l'observation de la Terre - Photo ESA/S. Corvaja

L'Europe dispose d'un nouvel outil pour observer notre planète après le lancement réussi de Sentinel 2B. Le satellite a été mis sur orbite dans la nuit de mardi à mercredi au terme d'un vol parfait de la fusée Vega depuis le Centre Spatial Guyanais.

La fusée a pris son envol du pas de tir à 01 heure 49 minutes et 24 secondes TU précises. La neuvième mission Vega s'est achevée 58 minutes plus tard par la séparation du satellite sur l'orbite visée.

Sentinel 2B, d'une masse au décollage de 1 130 kg, est le cinquième satellite du programme Copernicus à être lancé. Il sera positionné sur une orbite à 786 km d'altitude sur une inclinaison de 98,5°, opposée à celle de Sentinel 2A. Tous les dix jours, chacun repasse au-dessus du même point du globe. En combinant les données des deux satellites, l'ensemble de la planète peut être couvert en cinq jours. Ils ont la capacité d'observer la Terre avec une résolution spatiale allant de 10 à 60 mètres dans les domaines du visible, du proche infrarouge et l'infrarouge de courte longueur d'onde.

Les images collectées par les satellites autoriseront un suivi régulier du développement des cultures et des forêts, de déterminer la production agricole. Ils permettront de mieux connaître l'occupation et de la nature des sols et des habitats. En cas de situation d'urgence, ils pourront appuyer les efforts déployés par le personnel sur le terrain.

Copernicus est une initiative conjointe de l'Agence spatiale européenne et de la Commission européenne qui vise à doter l'Europe d'une capacité opérationnelle et autonome d'observation de la Terre. Mise en place en 1998, elle se concrétise en 2014 par le lancement du satellite Sentinel 1A.